La dépendance européenne au gaz

europe-gaz

La crise ukrainienne de ces derniers mois a remis en lumière le problème de dépendance de l’Europe en énergie fossile. Pour ce qui est du gaz, de nombreux pays européens, surtout en Europe centrale, sont presque entièrement tributaires de la production russe. Les pays baltes, la Finlande et la Slovaquie reposent à 100% sur les approvisionnements russes en gaz ; l’Allemagne à 45% et la France à 27%. Le gaz étant acheminé par des gazoducs traversant l’Ukraine, la guerre civile, notamment due à un problème de dette énergétique de l’Ukraine vis à vis de la Russie, a mis en danger la sécurité en gaz de l’Europe. Des projets de gazoducs alternatifs ont ainsi été envisagés dans la mer baltique de manière à éviter de passer en Ukraine ou en Pologne pour desservir l’Allemagne. Cette forte dépendance à la Russie donne à cette dernière une grande capacité de négociation diplomatique avec l’Europe.

Un projet de gazoduc non russe, Nabucco, permettrait de relier l’Iran et l’Europe centrale à travers la Turquie afin de réduire l’emprise russe sur le gaz.

Le reste du gaz européen provient des productions de la mer du Nord et de la Norvège ainsi que celle du Maghreb qui envoie son gaz à travers des pipelines espagnols et italiens. Enfin, une part modeste du gaz est aussi acheminée vers l’Europe, liquéfiée dans des bateaux spéciaux.

  • europe-gaz