Le cuivre, un produit d’intérêt mondial, inégalement réparti

mine-cuivre

Sur les marchés de matières premières, le cuivre occupe une place de choix. C’est le métal non ferreux le plus produit sur terre. Il s’échange à la bourse aux métaux non ferreux de Londres (London Metal Exchange). Son prix a beaucoup augmenté ces dernières années car le marché était déséquilibré par une demande très forte de la Chine qui consomme près de 40% de la demande mondiale. Aujourd’hui, de nouvelles mines se sont ouvertes au Chili et en Zambie ; le prix a été divisé par deux par rapport à 2012, pour s’établir autour de 6000$ la tonne. Dans l’état actuel des découvertes et compte tenu de la consommation mondial, la planète sera en manque de cette ressource non renouvelable d’ici trente ans.

Le cuivre est inégalement reparti dans le croute terrestre, puisque le nord du Chili concentre à lui seul 32% de la production mondiale, loin devant les Etats-Unis et le Pérou.

Ce métal est principalement utilisé en électricité et en électronique grâce à sa propriété d’être un très bon conducteur. 60% de la production sont destinés à ce secteur de l’industrie. Il sert aussi pour fabriquer les toitures où il prend en s’oxydant cette jolie couleur verte. En le mélangeant à l’étain, on produit enfin du bronze, celui-là même qu’on peut admirer avec les statues de nos villes.

  • mine-cuivre