Le siège de La Rochelle

la_rochelle

L’Europe est depuis cent ans déjà déchirée par les guerres de religions, quand le siège de La Rochelle débute en 1627. Par l’Edit de Nantes et pour garantir la paix dans son royaume, Henri IV avait assuré aux Protestants la liberté de culte et des villes dites de sureté. Après l’assassinat de son père par Ravaillac, le jeune Louis XIII gouverne avec son puissant ministre le cardinal de Richelieu qui veut affirmer l’autorité du pouvoir monarchique et considère ces villes protestantes et particulièrement La Rochelle comme des Etats dans l’Etat.

Le siège de La Rochelle commence alors à l’été 1627. Le cardinal prend lui même le commandement des opérations, il fait construire une tranchée de 12km qui isole la ville du coté terrestre et une digue de 1500m afin d’empêcher les ravitaillements par la mer. Les Anglais, commandés par George Villiers, duc de Buckingham, engagent plus de 8000 hommes et 110 vaisseaux pour tenter de briser le blocus mis en place. Guiton, le maire de la ville promet d’écorcher le premier qui parlera de se rendre.

Les trois expéditions anglaises sont finalement vaines. Les Protestants doivent capituler le 28 octobre 1628 après des privations épouvantables. Sur les 28000 habitants que comptait la ville avant le siège, ils ne restent que 5500 affamés qui ont dévoré tout ce qu’ils ont pu trouver : chevaux, chiens, chats, … Les Protestants sont in fine pardonnés par le roi et conservent leur liberté de culte, ils perdent cependant leurs avantages politiques, le statut particulier de leurs villes, leurs droits militaires.

  • la_rochelle