Qu’est ce qu’un haïku?

haiku

Le haïku est un poème très court qui a été codifié au Japon depuis le XVIIe siècle. Il est généralement constitué de trois vers de 5, 7 et 5 mores. La more est une division du son plus précise que la syllabe. En occident et en France plus particulièrement cette forme a été découverte et adaptée à partir du début du XXe siècle ; bien souvent, on compte en nombre de syllabe et non en mores comme dans la forme japonaise. Au Japon, la forme très limitée du Haïku permet d’évoquer plus que de décrire. Le haïku japonais, très imprégné de culture bouddhique, est attaché au cycle des saisons. Ainsi le grand poète japonais Bashō Matsuo (1644-1694), éminent maître du haïku, écrit :
« Herbes de l’été.
Des valeureux guerriers
La trace d’un songe. »
L’écrivain français (1968-1955) Paul Claudel, précurseur de cette forme poétique en France dans son recueil Cents phrases pour épouvantail, s’inspire de la logique du haïku et ainsi sa phrase n°20 :
« Seule
la
rose

est
assez fragile,
pour exprimer
l’éternité. »

  • haiku