La médaille Fields, prix nobel des mathématiciens.

medaille fields

La Fields Medal, en anglais, est la plus haute récompense que peut recevoir un chercheur dans le domaine des mathématiques. Elle est souvent comparée au prix Nobel mais n’a en fait aucun rapport. Le prix Nobel, créé dans son testament par Alfred Nobel, peut-être pour se faire pardonner d’avoir inventé la dynamite, est remis par le roi de Suède pour récompenser des carrières dans les domaines de physique, chimie, médecine, littérature et paix.
On peut se demander pourquoi Alfred Nobel n’avait pas prévu dans son testament d’honorer les mathématiques. Une histoire de jalousie voudrait qu’il ait refusé la création du prix Nobel de mathématiques pour ne pas risquer de voir l’amant de sa maîtresse, un mathématicien suédois appelé Gösta Mittag-Leffler récompensé. En réalité, il semble que ce soit plutôt à cause du fait que les mathématiques soient une science fondamentale qui n’a pas immédiatement d’incidence pratique, contrairement à celles qu’il avait effectivement sélectionnées.
La médaille Fields a été ainsi créée en 1936 par John Fields qui lègue sa fortune pour doter la récompense. L’esprit de ce prix se distingue du prix Nobel dans la mesure où le lauréat doit avoir moins de quarante ans ; la médaille Fields récompense donc plutôt un espoir tandis que le prix Nobel honore l’ensemble d’une carrière aboutie.

  • medaille fields