Quelles sont les différentes typologies de séismes ?

seisme-chili-valdivia

Un séisme est un tremblement de la terre causé par la libération d’énergie accumulée lors de d’une friction entre les roches de la croûte terrestre. On dénombre quatre grandes catégories de séismes.

D’abord les séismes tectoniques, les plus communs et les plus violents, qui ont souvent lieu aux frontières entre les plaques. Il se produit alors un glissement entre deux entités rocheuses le long d’une faille. On trouve ce type de séisme au Chili, par exemple, où la plaque de Nazca vient se glisser sous la plaque sud-américaine. C’est d’ailleurs dans ce pays qu’a eu lieu le tremblement de terre avec la plus grande magnitude jamais enregistrée sur l’échelle de Richter, 9,5 dans la ville de Valdivia en 1960.

Viennent ensuite les séismes d’origine volcanique. Ils sont beaucoup moins forts et laisse en général présager l’éruption d’un volcan. Ils sont dus à l’accumulation de magma en sous-sol qui crée une surpression qui fait trembler les parois rocheuses.

On peut aussi isoler les séismes de type polaire qui s’expliquent par le mouvements des glaces au niveau du pôle. Ces vibrations peuvent se ressentir très loin de leur origine.

Enfin, les séismes artificiels dus à l’activité humaine, forages pétroliers, remplissages de lacs artificiels, bombardements…

On notera en conclusion que le séisme le plus meurtrier, du premier type évidemment, a eu lieu le 23 janvier 1556 dans la province chinoise du Shaanxi (Grand tremblement de terre de Jiajing) avec une magnitude estimée de 8 sur l’échelle de Richter. Il aurait causé la mort de 830 000 personnes !

  • seisme-chili-valdivia