Le sumo, une fenêtre ouverte sur le Japon traditionnel

sumo

Le sumo est un sport de combat entre deux athlètes, les rikishi, qui se déroule dans un cercle de 4,55 mètres de diamètre. Le premier des deux qui est éjecté hors du cercle ou qui touche le sol avec une autre partie de son corps que la plante de ses pieds a perdu. Les combats durent souvent moins d’une minute. Ce sport, remontant au Japon impérial, où des compétitions nationales étaient organisées, attirait des combattants de toutes les régions du pays et les plus grands vainqueurs étaient considérés comme des dieux, les yokozuna.

Le sumo reste aujourd’hui inextricablement lié à la tradition japonaise et à la religion Shinto. Des cérémonies diverses accompagnent les combats, ainsi que de nombreux rituels : les rikishi se lavent la bouche à l’eau et jettent une poignée de sel sur le sol avant de se battre, par exemple.

La vie du sportif est assez ascétique et est organisée en coupes réglées dans son écurie sportive propre. De nombreux scandales ont récemment entaché le sport. Des liens avec les mafieux japonais, les tristement fameux yakusas ont été déplorés. De moins en moins de jeunes japonais s’y intéressent d’ailleurs et le sport s’ouvre de plus en plus aux étrangers pour perdurer. Anecdote amusante, le président Jacques Chirac est un grand amateur de la discipline !

  • sumo