Le surf, un sport réservé à un public averti

surf

Le surf est incontestablement originaire des îles du Pacifique, très probablement de Polynésie. Les grands explorateurs, tel que James Cook, le mentionnent déjà dans leurs voyages du XVIIIe siècle. La plus ancienne planche de surf connue a été retrouvée dans un tombeau datant du XIV siècle dans l’archipel d’Hawaii où cette discipline est véritablement le sport national. L’écrivain américain Mark Twain écrit d’ailleurs lors d’un voyage en 1866 : « indigènes, de tous sexes et âges, s’amusant avec ce passe-temps national qu’est le surf ».

Aujourd’hui, le surf est pratiqué sur tous les continents et constitue un sport assez dangereux pour le néophyte quand la météo se dégrade. Les vagues se forment avec le vent et sont à partir de trois mètres réservées aux surfeurs avertis. Une bonne préparation physique est de nager le crawl régulièrement et de travailler sa capacité à rester en apnée sous l’eau. Lors d’un déferlement de vague, il faut pouvoir tenir parfois un certain temps sans paniquer. Il existe une « Petite philosophie du surf » écrite par le penseur Frédéric Schiffter, passionné de cette activité qui vous expliquera quelques rudiments de ce sport.

Si vous êtes déjà un champion, la plus grande compétition de surf est le World Championship Tour qui se déroule tout au long de l’année sur toutes les mers de la Terre et comporte 12 épreuves pour les hommes et 8 pour les femmes. Celui qui obtient le plus de points est déclaré, une fois par an, vainqueur à Hawaii.

  • surf